TREUIL Armand

Né en 1827. Boulanger à Chauvigny (Vienne). Condamné en août 1850 à quinze jours de prison pour cris séditieux. Le préfet de la Vienne le considérait, en mars 1858, comme un « républicain très avancé, manifestant à tout propos son hostilité contre les idées d’ordre et les institutions sociales ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38407, notice TREUIL Armand, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Vienne, M 4/69.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément