THOUROUDE Jean-Baptiste

Né en 1794 à Caen (Calvados), journalier, condamné en 1812 à huit ans de travaux forcés pour avoir pris part aux troubles survenus à la halle et dans un moulin voisin de la ville, en raison de la cherté des subsistances. Son frère Lambert, d’un an plus jeune, « apprenti basestamier » (le sens de basestamier est donné dans la notice sur Prévost Adolphe*), fut placé sous la surveillance de la haute police et tous deux ne furent quittes que grâce à la mesure collective de clémence du duc de Berry qui ordonna, en avril 1814, la mise en liberté de tous les survivants de cette affaire. Voir Goujeon Jeanne*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38280, notice THOUROUDE Jean-Baptiste, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément