THOMAS Pierre, Charles

Né vers 1799 ; commerçant en bois ; républicain ami de Blanqui.

Commerçant en bois, associé à Jules Bastide*, Pierre Thomas était à la tête d’une fortune importante. Républicain sous la Restauration, il fut membre de la charbonnerie, très proche de Guinard* et Cavaignac*, de la société des Francs parleurs, avec Cavaignac, H. Carnot* et Bastide, qui rejoignirent ensuite Aide- toi, le ciel t’aidera. Il était l’un des animateurs de la colonne qui, le 29 juillet 1830, prit d’assaut les Tuileries et le Louvre et hissèrent le drapeau tricolore sur le Palais. Il fit partie de ceux qui accompagnèrent Thiers chez Louis-Philippe le 31 juillet. En décembre, il était avec Bastide commandant d’une batterie d’artillerie de la Garde nationale qui joua un grand rôle pendant les troubles du 22. Défenseur des accusés d’avril, demeurant 6, rue Basse-du-Temple, (VIe arr. ancien, maintenant IVe), inculpé au procès des défenseurs, comparut à l’audience du 29 mai 1835 avec Blanqui* et fut acquitté. Directeur administratif du National, il remplaça Carrel* à la rédaction, quand celui-ci fut tué en duel (1836), jusqu’à l’arrivée de Marrast* et représenta le journal au comité électoral entre républicains et libéraux.

En 1834, il avait été témoin de la naissance de Roméo Blanqui, fils d’Auguste Blanqui*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38264, notice THOMAS Pierre, Charles, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 février 2016.

SOURCES : Gazette des tribunaux, avril, mai 1835. — Louis Blanc, Histoire de Dix ans (1830-1840), Paris, Pagnerre, 1841-1844, 5 vol., diverses rééditions, 1846 à 1877. — Georges Weil, Histoire du Parti Républicain en France (1814-1870), Paris, Félix Alcan, 1928. — Le Curieux, par Charles Nauroy, Volume 2, p. 159. — Notes de Jean Risacher et Pierre Baudrier.

Version imprimable Signaler un complément