THOMAS Jean.

Né vers 1822, marié et père de deux enfants en 1851, journalier à Rians (Cher), soupçonné d’appartenir à la société secrète des Aix d’Angillon (Cher), il fut condamné à la déportation en Algérie (Afrique moins).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38249, notice THOMAS Jean. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 29 août 2017.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30 399. — Note de M. Pigenet.

Version imprimable Signaler un complément