TESSIER

Communiste icarien ou sympathisant du communisme icarien. Signataire, en 1841, de la Protestation des ouvriers de Paris contre le duel. Voir Cartigny*. Il signa également une adresse, « Vingt ouvriers communistes à leurs camarades », publiée dans Le Populairede décembre 1841 et dans la brochure de Cabet, Toute la vérité au Peuple, en 1842, avec, entre autres les frères Favart. Dans cette adresse, qui aurait recueilli plus de 1 600 signatures, les signataires expliquent leur ralliement aux principes exposés dans Ma Ligne Droite, ouvrage dans lequel sont attaqués les partisans du babouvisme, du matérialisme, de l’action violente et des sociétés secrètes, publiée par Cabet, le 28 octobre 1841. Voir Favart frères*. Ne fait-il qu’un avec le chansonnier ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38141, notice TESSIER , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Étienne Cabet, Ma Ligne droite, Paris, bureau du Populaire, 28 octobre 1841. — Le Populaire, décembre 1841 — Étienne Cabet, Toute la vérité au Peuple, Paris, Bureau du Populaire, 1842. — Renseignements fournis par François Fourn, (thèse en cours). — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément