TEISSIER-DUMOTAY

Né vers 1816 à Chollet (Maine-et-Loire), Teyssier-Dumotay consacra une grande partie de sa fortune, qui était, selon P. Rhaye, considérable, à subventionner les journaux, écoles et associations démocrates ou socialistes. Il renonça à un riche héritage — avec un siège à l’Assemblée nationale à la clef — conditionné par l’abandon de toute propagande socialiste. Membre du Conseil central puis du Comité démocratique-socialiste pour l’organisation des élections, et de la commission des vingt-cinq, il fut condamné par contumace à la déportation, pour complot et attentat après la journée du 13 juin 1849.
Il avait en outre conduit des travaux relatifs au sondage de la Manche.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38110, notice TEISSIER-DUMOTAY, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 9 mai 2016.

SOURCE : Pascal Rhaye, Les Condamnés de Versailles, Paris, 1850. — Note de R. Skoutelsky.

Version imprimable Signaler un complément