TAVERNIER

Rédacteur en chef de La Constitution, journal d’Orléans considéré par les autorités comme socialiste, en 1850-1851.
Alors que Le Moniteur du Loiret (légitimiste) avait, en 1850-1851, 860 abonnés, et que l’autre organe du parti de l’ordre, Le Loiret, en comptait 822, La Constitution réussissait à en grouper 492, ce qui équivalait à une influence relativement très importante, eu égard aux difficultés de tout genre rencontrées en 1850-1851 par les feuilles qualifiées de socialistes. La Constitution, accablée par les condamnations, disparut en février 1851.
Tavernier fut incarcéré le 3 décembre 1851.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38106, notice TAVERNIER, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/382 (pour les abonnements à la presse orléanaise en septembre 1851) ; F 7/12654 (pour l’arrestation de Tavernier, et celles de Alexandre Martin, Michot-Boutet, Émile Péan et Péreira). — C. Marcilhacy : « Crise dans le Loiret, 1846-1852 », dans Revue d’Histoire moderne et contemporaine, t. VI, n° de janvier-mars 1959.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément