TALRICH Eudes

Né à Serralongue (Pyrénées-Orientales) le 14 décembre 1804. Ex-employé du recrutement militaire, commis négociant sans emploi depuis Février, il était propriétaire, rue des Panoyaux, à Belleville (Seine) où il devint secrétaire du club des Montagnards. Il s’y montra modéré, comme déjà il l’avait été le 24 février 1848 en sauvant un officier commandant le 30e régiment de ligne. Mais, le 15 mai, il participa avec son club à l’invasion de l’Assemblée nationale. Le 23 juin, comme il commandait le poste de la barrière Ménilmontant, il passa aux insurgés et figura à la barricade, rue des Couronnes. Au poste de la rue des Amandiers, le 26, il empêcha les insurgés de fusiller un soldat et deux gardes mobiles. Arrêté, dénoncé par un capitaine de la garde nationale qui cherchait à provoquer judiciairement sa séparation d’avec sa femme, il fut transporté, mais libéré en juin 1849. Membre de la société secrète la Chaîne des Martyrs, en relations avec Deflotte*, il fut arrêté en janvier 1852, mais libéré sur l’intervention du colonel Gastin. Voir Carpentier*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38061, notice TALRICH Eudes , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, A 10954 et B 1588.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément