TALON Jean, Alexis

Journalier, né le 14 mai 1810 à Pierrefitte (Deux-Sèvres), demeurant à Sainte-Verge (Deux-Sèvres). Il avait été garde champêtre à Mauzé. Il était un des dirigeants de la Marianne à Sainte-Verge. Selon le procureur général de Poitiers, le mot de passe communiqué par lui aurait été : « Les vaches vont vêler, nos affaires vont bien. »
Il fut décidé que dans la nuit du 25 juillet l’on mettrait le feu à tous les blés sur pied et à toutes les propriétés des nobles et des curés. Le projet d’incendier les récoltes aurait été formulé par Talon qui, en outre, aurait transmis les ordres à Bressuire, Parthenay, Niort. Massé, un des conjurés, trahit ses compagnons. La plupart furent arrêtés le 19 juillet. Le 13 septembre 1856, Talon fut condamné par le tribunal correctionnel de Bressuire à quinze mois de prison. Voir Arnault Ph.-A.*, et, pour les « Marianneux » de Sainte-Verge : Antoine*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38058, notice TALON Jean, Alexis, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/417, P. 1411. — Arch. Dép. Deux-Sèvres, Registre des jugements du tribunal de Bressuire, année 1856.

Version imprimable Signaler un complément