TAHURON Désiré

Né à Vendôme (Loir-et-Cher) le 21 novembre 1835. Ouvrier ferblantier à Marseille. Président du bureau général de Marseille de la Société de l’Union, en 1862, il avait été admis en 1854 à la Société de l’Union de Tours. Dans son interrogatoire, il donna la composition de la société fondée le 15 août 1832 : un bureau central et administratif à Paris, cinq bureaux généraux à Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes, et des bureaux particuliers dans les différentes villes de France.
Il existait quatre bureaux particuliers à Marseille :
Menuisiers, charrons, bourreliers, selliers, sous la présidence de Charles Abellard* ;
Serruriers, sous la présidence d’Edmond Chatelain* ;
Ferblantiers, fondeurs, chaudronniers, couteliers, sous la présidence de Eugène Lapineau* ;
Peintres, sous la présidence de Henri Challe*. Tahuron ignorait que la société avait été légalement dissoute le 18 mars 1856. Il déclara que tous les membres de la Société de l’Union étaient des ouvriers perfectionnant leur instruction professionnelle en parcourant les différentes villes de France. « Partout, dit-il, nous trouvons cette société qui fonctionne pour nous procurer du travail et nous donner des secours quand nous en avons besoin. »
Tahuron demanda l’autorisation nécessaire pour la société, autorisation accordée à condition que l’Union de Marseille ne soit pas en relations avec les autres sociétés.
Voir Coupas*, Housset*, Motte Marius*, Pinaud*, Thorel*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article38035, notice TAHURON Désiré , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/1050, procès-verbal de perquisition au siège de l’Union.

Version imprimable Signaler un complément