SONGEON Jacques, Nestor, Lucien.

Né vers 1809 à Bourgoin (Isère), fils d’un général d’Empire, Jacques Songeon était avocat. P. Rhaye écrivit à son sujet : « si nous en croyons quelques amis qui disent le bien connaître, ce serait un républicain du lendemain, mais un républicain sincère et tout à fait converti. »
Membre du Conseil central des républicains démocrates-socialistes, il fut délégué au Comité démocratique-socialiste pour l’organisation des élections de 1849. Il y insista pour qu’on acceptât une liste de fusion avec les colonels Guinard* et Forestier, position considérée.
C’est en tant que membre de la commission des Vingt-cinq qu’il fut accusé de complot et d’attentat après la journée du 13 juin 1849, et, condamné par contumace à la déportation, il avait trouvé refuge à Londres..

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37927, notice SONGEON Jacques, Nestor, Lucien. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Pascal Rhaye, Les Condamnés de Versailles, Paris, 1850. — Note de R. Skoutelsky.

Version imprimable Signaler un complément