SOLER Jean, Antoine

Réfugié espagnol d’origine carliste. Il fut éloigné de Toulouse où il avait, disait-on, des attaches avec les socialistes, et dirigé sur Saint-Étienne, en 1851, pour y être interné. Voir un autre émigré espagnol de Toulouse, celui-là communiste icarien, ou en rapports avec les communistes icariens : Abdon Terradas*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37916, notice SOLER Jean, Antoine, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Loire, 10 M 34. Rapport du commissaire central de police de Saint-Étienne, 25 juin 1851.

Version imprimable Signaler un complément