SOLEAU

Ouvrier serrurier à Angers (Maine-et-Loire). Après une prévention de quinze jours, il fut condamné, au début de juillet 1834, à cinq jours de prison, pour la part qu’il avait prise dans une tentative de grève de sa corporation, puis pour avoir fait circuler, au mois de juin, une pétition tendant à obtenir du patronat le même salaire pour une journée de travail diminuée d’une heure. Voir Crosse*, Gilbert*, œillet*, Paucou*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37915, notice SOLEAU , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 16 juillet 1834.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément