SIVION, dit Toulousain

Ouvrier charpentier. En mars-avril 1848, il était membre du bureau de l’Union des travailleurs. Il signa à ce titre le manifeste-profession de foi annonçant que l’Union des travailleurs publierait sa liste de candidats pour les élections législatives. Républicaine et modérée, quoiqu’affiliée au club de Blanqui*, cette association prit une part très active à ces élections. Ses candidats, dont Vellu et le tisseur Jean Gardèche* recueillirent pourtant un faible nombre de voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37908, notice SIVION, dit Toulousain , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Association de l’Union des travailleurs. Manifeste de l’Union des travailleurs, Paris, Impr. centrale de Napoléon Chaix, sd [1848], in-4°, 3 p. — Note de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément