SALOMON Hippolyte

Né en août 1807 à Bar-le-Duc (Meuse), maître imprimeur.

Mécanicien constructeur, fondeur en caractères et imprimeur lithographe établi en 1848, 78, rue Denfert-Saint-Michel, atelier où il occupait 12 à 15 ouvriers. Il était alors membre du Club Central de l’Organisation du Travail et du Club des Républicains Socialistes. Le 23 juin, il n’aurait pu sortir de la rue Saint-Jacques insurgée et le 25, alors qu’en uniforme de garde national il revenait du rendez-vous de sa compagnie où personne ne se présentait, il aurait été contraint de se déshabiller par un groupe d’ouvriers. Il fut arrêté avec ceux-ci, qui auraient menacé un capitaine d’état-major.
Libéré en août, il chercha à fonder une association ouvrière, selon le plan d’Arthur de Bonnard*, projeta l’établissement d’une cristallerie mue par machine à vapeur, et quand il fut arrêté, en février 1852, furent saisis chez lui, 8, rue Martel, des documents relatifs à une association entre patrons et ouvriers fondeurs en caractères. Les certificats des ouvriers de son atelier, des industriels de son quartier et du grand rabbin du consistoire de Paris lui valurent d’être libéré, malgré ses opinions socialistes prononcées. Voir Brunelle J.*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37571, notice SALOMON Hippolyte , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 1er avril 2019.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, A 1708 et B 1509.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément