SAINT-MARC Saturnin

Né à Nérac (Lot-et-Garonne). Marié, père de famille. Charpentier à Sos (Lot-et-Garonne). Combattant de décembre 1851. Il fut inculpé surtout en qualité d’affiliateur de sociétés secrètes et pour cela condamné à la surveillance en 1852, par décision de la Commission mixte de Lot-et-Garonne. Il avait antérieurement fait de la prison préventive à Nérac pour avoir proféré dans un café le cri séditieux de : « Vive la république démocratique et sociale. » Voir Davezac J.*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37544, notice SAINT-MARC Saturnin , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 novembre 2017.

SOURCE : Arch. Dép. Lot-et-Garonne, série M non classée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément