ROYER

Sculpteur sur bois. Combattant de Juin 1848. Porte-drapeau de la garde nationale du VIIIe arrondissement, dont la mairie était place des Vosges. Il fut pris, les armes à la main, sur la barricade du marché Sainte-Catherine et fut condamné par le conseil de guerre à cinq ans de détention. Peut-être était-il parent de l’ébéniste Royer, militant du début de la monarchie de Juillet ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37451, notice ROYER , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : G. Lefrançais, Souvenirs d’un Révolutionnaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément