RIBAN Jean-Baptiste ou RIBAUD Jean-Baptiste

Né vers 1809 à Grenoble (Isère). Ouvrier gantier à Grenoble, demeurant dans un faubourg de cette ville. Accusé d’avoir pris part à l’insurrection d’avril 1834, il fut arrêté le 31 janvier 1835 et condamné par la Cour des pairs le 28 décembre 1835 à 5 ans de détention et à la surveillance à vie. Il fut incarcéré dans la citadelle de Doullens (Somme) et fut libéré par l’ordonnance d’amnistie du 8 mai 1837. Il aurait été arrêté de nouveau pour conspiration cette même année, mais nous n’avons guère d’éléments. Il demanda en 1848 la place de concierge de la maison de détention de Vienne (Isère).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37000, notice RIBAN Jean-Baptiste ou RIBAUD Jean-Baptiste , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. PPo., A a/421. — Cour des pairs, Affaire du mois d’avril 1834. Rapport fait à la Cour des pairs par M. Girod (de l’Ain), Imprimerie royale, Paris, 1834-1836, vol. 6, 11. — Tableau synoptique des accusés d’avril jugés par la cour des pairs établi par Marc Caussidière, Lyon, imprimerie de Boursy fils, 1837, Arch. Nat. BB 30/294, Bibl. Nat. in-4° Lb 51/24984. — Cour des pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983, CC 580 D 2 N° 362. — Note de R. Shapira.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément