RÉMY Jacques

Né en 1810 à Paris. Ouvrier cordonnier, de 1829 à 1834, il s’embaucha comme journalier chez un doreur sur métaux et pratiqua désormais ce métier jusqu’en 1848, où faute d’ouvrage, il entra aux Ateliers nationaux. Il fut arrêté le 23 juin l’un des premiers, alors qu’il sortait des barricades du pont Saint-Michel. Transporté, bien qu’il fût membre de l’œuvre des Ouvriers de la Paroisse de Saint-Étienne-du-Mont, il fut gracié en mars 1849 sur l’intervention de Victor Hugo*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article36887, notice RÉMY Jacques , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 1852.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément