RAPIER

Compagnon charpentier à Paris. Condamné à trois jours de prison après la grève de septembre 1833 pour les 4 F par jour. Voir Albouisse*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article36788, notice RAPIER , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 13 octobre 1833.

Version imprimable Signaler un complément