QUESNEL

Ouvrier imprimeur à l’Imprimerie des Lois de la République, poursuivi en mai 1796 comme l’un des meneurs de la grève organisée dans les ateliers d’imprimerie de L’État pour protester contre l’insuffisance des salaires. Ils touchaient neuf francs par jour, alors qu’ils estimaient qu’il leur en fallait pour vivre au moins vingt-cinq de la monnaie de papier du temps. Le ministre de la Police générale lui-même jugeait la revendication raisonnable. Quesnel fut relâché après trois jours de prison ainsi que les six autres ouvriers arrêtés à cette occasion, Benoît*, Buziller*, Dauchy*, Jeanne*, Lachaut* et Marchant*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article36671, notice QUESNEL , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Paul Chauvet, Les Ouvriers du Livre en France de 1789 à la constitution de la Fédération du Livre, Paris, 1956, p. 44.

Version imprimable Signaler un complément