QUARRÉ Alexandre, Basile, Louis

Par P.-J. Derainne et J. Risacher

Né vers 1817 à Dijon, ou à Grancey-le-Château (Côte-d’Or). Cuisinier à Paris. Membre actif de sociétés secrètes (les Saisons). Insurgé de mai 1839.

Il vint à Paris exercer le métier de cuisinier. Il entra en 1835, comme aide de cuisine au « Grand Hôtel britannique », rue Louis-Legrand, n°20 (IIe arr., ancien et actuel), un hôtel garni tenu par Cortillot-Tony. Il passa ensuite chef de cuisine. En 1839, il déclarait loger chez Tony, celui-ci prétendant qu’il habitait rue Saint-Lazare. Il aurait été membre d’une société secrète dès l’âge de 18 ou 19 ans, ce pourrait être la Société des Familles avant mars 1836. Quoi qu’il en soit, initié par Martin Bernard*, il fut reçu membre de la Société des Saisons, rue Mazarine, peut-être dès le début de 1837. Il fut d’abord promu, rapidement, au grade de « dimanche », à la tête de l’unité de base, la « semaine », composée de 6 hommes. En 1839, il n’était devenu « juillet », c’est-à-dire responsable d’un « mois » qui regroupait 4 semaines, que peu avant l’insurrection des 12 et 13 mai, ce qui lui permit de dire qu’il ne connaissait pas les chefs de la Société, dans la mesure où « les dimanche n’avaient de rapport qu’avec leurs sectionnaires et leur juillet » (trois mois formaient une « saison , avec à sa tête un « printemps » et quatre saisons une « année » avec un « agent révolutionnaire ». Il y en avait trois : Armand Barbès*, Martin Bernard et Auguste Blanqui*. Quarré fut cependant présent à la réunion du 5 mai, la première date prévue pour l’insurrection, où la date du 12 fut définitivement arrêtée. Accusé d’avoir fait partie du groupe qui tenait la barricade de la rue Grenetat, il comparut devant la Cour des pairs au procès de la seconde catégorie, et fut défendu par Me Lauras et par son propre frère, l’abbé Quarré. Il fut condamné à 3 ans d’emprisonnement

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article36649, notice QUARRÉ Alexandre, Basile, Louis par P.-J. Derainne et J. Risacher , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par P.-J. Derainne et J. Risacher

SOURCES : Arch. Nat., BB 21 439 à 448, CC 725, CC 730 n° 485. — Cour des pairs. Procès politiques, 1835-1848, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1984, id..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément