POISSON Louis

Né vers 1817 à Chauriat (Puy-de-Dôme) ; poursuivi pour avoir pris une part active à l’insurrection du 22 juin 1848 à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Tisserand et marchand colporteur né vers 1817, à Chauriat (Puy-de-Dôme), Louis Poisson habitait en 1848 à Marseille. Poursuivi pour avoir pris une part active à l’insurrection du 22 juin 1848, notamment lors de l’attaque du café Puget et des combats de la place aux œufs, il fut condamné à 6 ans de détention. A Belle-Île, le 23 septembre 1850, il aurait tué son compagnon de chambre, Joseph Noyer*, si des codétenus, Cassignol*, Aupaicle*, n’étaient pas intervenus. Noyer s’en tira avec pour l’essentiel un coup de bûche à la tempe. Jugé, Poisson fut acquitté.
Il pourrait s’agir de la tension entre barbésistes ou barbésiens et blanquistes (partisans de Barbès et partisans de Blanqui).
Son identité posait problème. Le voyant arriver dans son établissement, le directeur de la prison de Riom se serait rappelé l’avoir déjà vu.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article36395, notice POISSON Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 19 décembre 2016.

SOURCE : Cour d’Assises de la Drôme. Procès des accusés de juin de Marseille, Marseille, impr. nationale-association d’ouvriers, 1849. — Gazette des Tribunaux, 26 décembre 1851, pp. 1254-1255. — Notes de M. Cordillot et .Pierre Baudrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément