ESCARNOT Justin

Par René Gallissot

Né le 24 avril 1912 à Bône (Annaba) ; dernier secrétaire général de l’Union des cheminots CGT d’Algérie devenue UGSA (1954-1956).

À partir de 1944, Justin Escarnot fut secrétaire du syndicat CGT des cheminots d’Alger ; il entra en 1948 au bureau de l’UD de l’Algérois (ancien département d’Alger) des cheminots CGT. En juin 1954, à la transformation de la CGT en UGSA, il devint le secrétaire de l’Union des cheminots. Le secrétaire général de l’UGSA, Lakhdar Kaïdi*, communiste, reconnaissait avoir eu « des difficultés » avec les dirigeants « européens » liés au PCA, notamment avec Justin Escarnot, devant leurs réticences à partir de novembre 1954 à soutenir la lutte nationale de libération. Encore au début de 1956, alors que se préparait la création d’une centrale nationale, dans son rapport à la Commission exécutive de l’UGSA, Justin Escarnot dénonçait « une fausse orientation conduisant à une scission irréparable entraînant le départ de la composante européenne ».
Justin Escarnot représenta l’Union Algérie au bureau de la Fédération CGT des cheminots de 1953 à 1956.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3626, notice ESCARNOT Justin par René Gallissot, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 2 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : Notes de N. Benallègue-Chaouia, Arch. Outre-mer, Aix-en-Provence F 159, 160, 161 et Arch. Wilaya d’Alger 495. — Entretien avec L. Kaïdi cité dans B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op.cit. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Georges Ribeill.

Version imprimable Signaler un complément