PHILIPPET Lucien, Firmin

Né en 1799 à Crèvecœur (Oise) ; ouvrier cordier dans la filature Lafleur à Saint-Mandé (Seine, Val-de-Marne) ; insurgé de mai 1839.

Né en 1799 à Crèvecœur (Oise), ouvrier cordier dans la filature Lafleur à Saint-Mandé (Seine) où divers ouvriers menaient une action concertée et se sont retrouvés à la Société des Saisons : Jean-Baptiste Le Barzic* et Joseph Walch*, ainsi que Florent Dugas*, d’une entreprise voisine. Il participa avec eux à l’insurrection des 12 et 13 mai 1839. Inculpé lors du procès de la première catégorie, il fut condamné le 12 juillet 1839 à 6 ans de détention et à la surveillance perpétuelle. Incarcéré le 16 juillet 1839 à Doullens, il s’y fit remarquer dès le 22 en participant à la destruction de cloisons séparant des chambres de détenus (avec Louis Nouguès*, Jean-LouisLemière* et Martin*) et en répondant favorablement aux provocations incantatoires d’ Alexandre Raisant*. Enfermé dans la Casemate, les fers aux pieds jusqu’au 28 juillet, il ne céda pas. Il signa la lettre de protestation des condamnés de mai 1839 contre les mauvais traitements (1er octobre 1839). Il fut enfermé plusieurs semaines au cachot. Il n’a pas participé à l’évasion collective et signa la pétition pour Lombard. Voir Barbès Armand*, Bernard Martin*, Blanqui Auguste*. Il a dû bénéficier des remises de peine de 1844.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article36162, notice PHILIPPET Lucien, Firmin , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 7 février 2018.

SOURCE : Arch. Dép. Somme, Yb15 — Gazette des Tribunaux, juin-juillet 1839. — Cour des pairs. Procès politiques, 1835-1848, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1984, CC 726 d 1 n° 10. — Note de J. Risacher.

Version imprimable Signaler un complément