PELLERIN Guillaume

Ouvrier maçon à Marseille. Une perquisition eut lieu à son domicile, au mois de mai 1851, et permit la saisie d’objets et d’écrits jugés séditieux : un portrait de Ledru-Rollin, et des journaux comme Le Peuple, La Démocratie, Le Travailleur.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article35910, notice PELLERIN Guillaume , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/144.

Version imprimable Signaler un complément