NOUVELLIER Mamet.

Ce perruquier, originaire de la Côte d’Or, fut condamné à six années de bannissement par la cour d’assises de ce département le 22 décembre 1815 pour faits séditieux. Il avait alors 50 ans. Il fut conduit dans la Chartreuse de Pierre Chatel, dans l’Ain. Il fut gracié le 12 décembre 1818.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article35589, notice NOUVELLIER Mamet. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat. F 16 / 355 B et F 16 / 832. — J.-Cl. Vimont, Enfermer les politiques. Aux origines des régimes de détention politique (1810-1848), Thèse dact., Paris VII, 1991, 1295 p. — J.Cl. Vimont, La prison politique en France, Genèse d’un mode d’incarcération spécifique, XVIIIe-XXe siècles, Paris, Anthropos, 1993, 503 pages. — Note de J.-C. Vimont.

Version imprimable Signaler un complément