NOLIBÉ François

Né le 25 septembre 1828 à Feugarolles (Lot-et-Garonne). Cordonnier à Bruch (Lot-et-Garonne). Il fut arrêté, le 5 janvier 1852, pour avoir pris part à l’insurrection armée, le 4 décembre 1851, dans l’arrondissement de Nérac (Lot-et-Garonne). Au cours d’une perquisition à son domicile, on trouva les mots suivants inscrits sur une porte : « Vive la République démocratique, et nous aurons pour gouverner la France : Barbès, Blanqui, Raspail et Ledru-Rollin. » Nolibé fut mis en liberté le 10 janvier 1852. Il percevait en 1881 une pension annuelle de 400 francs. Voir Davezac Jean*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article35572, notice NOLIBÉ François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 novembre 2017.

SOURCE : Arch. Dép. Lot-et-Garonne, série M non classée, série U, tribunal de Nérac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément