MONTAG Georges

Tailleur wurtembourgeois. Il travailla sous la monarchie de Juillet chez Nagely, marchand tailleur à Dijon. En 1848, il participa au « soulèvement » des vingt-cinq ouvriers de Nagely ; il se présenta toutefois au travail le lendemain, sans s’absenter par la suite. On connaît mal les raisons de la perquisition dont il fut l’objet en 1851, mais elle semble liée à l’existence d’un obscur "complot allemand", on trouva chez lui des journaux et des écrits politiques. Il fréquentait un autre tailleur, Kachel, qui fut également l’objet d’une perquisition, le 18 septembre 1851. Les noms d’autres allemands apparaissent dans cette affaire : Gross Jacques ; Hertensheim, garçon brasseur, âgé de 38 ans, Badois, disparu le 18 août 1851 ; Hoffmann, déserteur, exerçant l’activité de meunier, expulsé vers l’Angleterre, via Boulogne, par décision du 8 mars 1851, et qui aurait eu des contacts à Dijon en 1850 avec Haas Édouard, de Landau.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article35203, notice MONTAG Georges , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Côte-d’Or 20 M 615. — Note de P.-J. Derainne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément