MEUNIER Pierre, François

Ouvrier sellier. Le 27 décembre 1836, lorsque la voiture de Louis-Philippe, se rendant avec ses fils au Palais-Bourbon, passa sur le quai des Tuileries, il tira un coup de feu dont la balle frôla la poitrine du roi, brisa une glace dont les éclats blessèrent légèrement ses fils. Il était probablement membre de la Société des Familles qui venait d’être démantelée après le procès des poudres. Arrêté aussitôt, il fut condamné à mort, comme le fut Alibaud, mais fut, lui, gracié par le roi. Voir Alibaud*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article34966, notice MEUNIER Pierre, François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., CC 704, 711, 714, 718. — Victor Bouton, Profils révolutionnaires par un crayon rouge, Paris, Victor Bouton, 1848-1849. — Jean-François Rittiez, Histoire du règne de Louis-Philippe, Paris, V. Lecou, 1855, tome 2. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément