MERCIER Hippolyte

Directeur-gérant du journal socialiste et phalanstérien Le Républicain de Franche-Comté, édité à Besançon et qui vécut de mars à mai 1848. Hippolyte Mercier figure parmi les condamnés à l’expulsion par la Commission mixte du Doubs, en 1852 : on apprend que le personnage était un ancien officier du 2e Hussards, fils d’un sous-préfet qui avait été aussi maire de Saint-Hippolyte (Doubs), mis à la réforme pour sa passion du jeu et pour son insubordination. Différents faits délictueux lui étaient reprochés, tels que la soustraction de sommes au Banquet démocratique de Besançon, le 10 juin 1849.
Hippolyte Mercier désavoua avec éclat ses anciens coreligionnaires politiques et vit sa peine commuée en simple surveillance. Pour le fouriérisme dans le Doubs, voir Beley Frédéric, Auguste*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article34907, notice MERCIER Hippolyte, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Roger Marlin, L’Épuration politique dans le Doubs au lendemain du coup d’État du 2 décembre 1851, Dôle, 1957.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément