MÉLINE Louis

Né le 29 mars 1820 à Saint-Révérien (Nièvre). Journalier à Fourchambault (Nièvre), ne sachant ni lire ni écrire, marié et père d’un enfant, condamné, en mai 1854, à trois mois de prison pour vol, il fut frappé, le 8 septembre 1855, par le tribunal de Nevers de six jours de prison ainsi que deux autres manouvriers, pour la part qu’il avait prise à une coalition dans le but de faire augmenter le prix de la journée de travail. Voir Souveton Antoine*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article34864, notice MÉLINE Louis, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
Version imprimable Signaler un complément