MAGDELEINE Jean-Baptiste

Né à Chaumont (Haute-Marne) y demeurant. Ouvrier gantier. Il prit part à la coalition des gantiers de cette ville, le 7 juin 1833, et fut un de ceux qui proférèrent des menaces de mort contre les frères Aubry, patrons de la fabrique.
Ayant pu se cacher et échapper à l’emprisonnement auquel il avait été condamné, dès le lendemain, par le tribunal correctionnel de Chaumont avec six autres gantiers, il ne craignit pas, deux jours après, de se montrer et d’essayer de relancer l’émeute, en adressant de nouvelles menaces de mort aux Aubry qui se trouvaient dans les rangs de la garde nationale. Voir Case Étienne*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article34250, notice MAGDELEINE Jean-Baptiste , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Haute-Marne, 61 M 16, 97 U 21.

Version imprimable Signaler un complément