MADESCLAIRE Pierre, Auguste

Né à Tulle (Corrèze) le 22 mars 1803, mort à Tulle le 22 décembre 1885. Propriétaire d’une brasserie. Républicain démocrate prononcé, représentant de la Corrèze en 1848 et en 1849.

Fils d’un fonctionnaire des Finances, Léonard Madesclaire, commis en chef du receveur général, républicain connu et conseiller municipal de Tulle, Pierre Madesclaire exerçait les fonctions d’adjoint au maire censitaire lors de la révolution de Février. Il assura les débuts du régime républicain à Tulle, en ajoutant à sa qualité d’adjoint celle de commandant de la garde nationale.
Le 23 avril 1848, il était élu second sur huit à la Constituante, avec 25 183 suffrages. Il y vota avec la gauche ou avec l’extrême gauche, se prononçant par exemple pour un président de la République désigné par l’Assemblée unique. Renvoyé à la Législative par les électeurs de la Corrèze, sixième sur sept, mais avec un nombre de voix très augmenté (34 475, sur 56 045 votants et 84 363 inscrits), il soutint la Montagne lors de la crise du 13 juin 1849, et prit position contre la loi Falloux, contre la loi du 31 mai 1850 qui restreignait le suffrage universel, contre la révision de la Constitution au profit de Louis-Napoléon Bonaparte.
En décembre 1851, il assista à toutes les réunions de la gauche contre le coup d’État. Il ne fut pas poursuivi et demeura conseiller municipal de Tulle jusqu’en 1881, ce qui signifie qu’il ne refusa pas le serment de fidélité si on l’exigea de lui. Son nom figure sur une liste de suspects établie le 17 février 1858, avec les renseignements suivants : « Ancien représentant du peuple ; sage, réservé ; républicain consciencieux. S’est très bien conduit en 1848 ; malgré ses convictions, s’est mis comme commandant de la Garde nationale à la disposition du préfet de la monarchie pour maintenir l’ordre ».Le 8 février 1871, il échoua comme candidat républicain à l’Assemblée nationale. Il mourut, à l’âge de 82 ans, en son domicile situé quai de Rigny. Il était célibataire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article34244, notice MADESCLAIRE Pierre, Auguste , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Dép. Corrèze, série E ; série M. — Capitaine J. Breillout, La Révolution de 1848 en Corrèze, 1924 (notes biographiques, p. 18). — Biographie des 900 députés..., Paris, 1848. — Robert, Bourloton et Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français. — Notice nécrologique du Messager de la Corrèze, reproduite par Ducourtieux dans Almanach-annuaire limousin pour le département de la Corrèze, année 1887, Limoges, 1887. — Note de G. Beaubatie.

Version imprimable Signaler un complément