LE PELETIER Félix

Né en 1769 à Paris, mort en 1837 à Paris. Frère de Michel Le Peletier de Saint-Fargeau. Compagnon de route de Babeuf.

Félix Lepeletier
Félix Lepeletier

Officier d’ordonnance du prince de Lambesc en 1789, il participa avec la troupe de Royal-Allemand à l’échauffourée des Tuileries, le 12 juillet, et donna sa démission pour n’avoir plus à sabrer les Parisiens.

Félix Le Peletier vécut dans l’ombre de son frère, Michel Le Peletier de Saint-Fargeau*. Il l’assistait le soir de son assassinat.

Sa carrière politique propre commença ensuite. Jacobin pendant la réaction thermidorienne, Félix Le Peletier fréquenta les milieux proches de Gracchus Babeuf*. L’historien Albert Mathiez supposait, sans pouvoir en donner de preuve, qu’il avait été le principal bailleur de fonds de la presse babouviste. Quoi qu’il en fût, Félix Le Peletier, démocrate prononcé, fut déféré devant la Haute Cour de Vendôme et acquitté.

Félix Le Peletier réunissait, en 1798, dans sa maison du Petit-Montreuil, à Versailles, « une colonie d’hommes vertueux, ennemis du crime et de la corruption, et méditant sans cesse sur les moyens d’assurer en France le bonheur commun » (Ph. Dally, p. 205). En 1799, il faisait partie du club jacobin du Manège. En 1800, il poursuivait son expérience de colonie communiste sur ses terres de Bacqueville-en-Caux (Seine-Inférieure). En 1801, il fut déporté à l’île de Ré ; il s’en évada, se trouva à Genève, en 1803, sous la surveillance de la police, fut amnistié en 1806 et autorisé à résider à Bacqueville dont il devint le maire à la fin de l’Empire et où il expérimenta des fermes modèles. Il refusa de reconnaître Louis XVIII en 1814. Destitué de sa fonction de maire par les Bourbons, il fut par contre élu député à la Chambre des Cent-Jours.

Exilé de France de 1816 à 1820.

Retiré de toute activité politique, Félix Le Peletier exprimait encore en 1833 sa fidélité au babouvisme de 1796.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33875, notice LE PELETIER Félix, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 février 2018.
Félix Lepeletier
Félix Lepeletier

SOURCES : Ph. Dally, « Félix Le Peletier », dans La Révolution française, t. LXIII (1912). — J. Dautry, « Les démocrates parisiens avant et après le coup d’État du 18 fructidor an V », dans Annales historiques de la Révolution française (1950).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément