LEBœUF Louis

Né vers 1798 à Soissons (Aisne). Teneur de livres, demeurant 1, rue Planche Mibray à Paris (VIIe arr., maintenant rue Saint-Martin, IVe),. Membre de la Société des Amis du Peuple, il fut arrêté le 8 juin 1832, soupçonné d’avoir participé à l’insurrection républicaine dite du Cloître-Saint-Merri, mais fut acquitté en août.. Suspect d’opinions dangereuses pour l’ordre social, il semble avoir été attiré par la doctrine saint-simonienne. Membre de la Société des Droits de l’Homme, puis de la Société des Familles, demeurant à Passy, 37, rue Basse, il fut arrêté et écroué à Sainte-Pélagie pour complot et association, mis au secret, le 29 avril 1836. Il comparut au procès des poudres, mais, acquitté le 10 août 1836, il fut libéré le 12. Membre des Sociétés des Saisons et des Nouvelles Saisons.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33531, notice LEBœUF Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Paris (Seine), registres d’écrou DY/8 7 n°186 ; DY/8 9- 2623. — Gazette des Tribunaux, à partir du 9 juin 1832, août et octobre 1836. — Ph. Matthey, Les membres des sociétés secrètes républicaines parisiennes sous la monarchie de Juillet, mémoire de maîtrise sous la direction de Philippe Vigier, Paris X, 1986. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément