LAURENT

Peintre à Château-Renault (Indre-et-Loire). En 1849, il passait, avec le serrurier Pierre Moreau, pour un des chefs socialistes de la localité. Il faillit compromettre son père, maréchal des logis de gendarmerie à Château-Renault, soupçonné de lui avoir communiqué une lettre du procureur général d’Orléans, ordonnant la saisie de toutes les publications se vendant 10 centimes. Une perquisition fut effectuée à son domicile, le 7 avril 1849, ainsi que chez le serrurier Moreau. Ils furent, l’un et l’autre, acquittés, le 10 juin 1850. (O. Tixier, « Les procès politiques dans le département d’Indre-et-Loire pendant la Révolution de 1848 », La Révolution de 1848, t. I, n° 4, 1904, pp. 194-200.) Voir Moreau Pierre*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33428, notice LAURENT , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément