LANGLADE Jean.

Né en 1805. Cultivateur à Pournès (Gard). Chef de la société secrète locale, socialiste actif, il prit la tête de sa commune lors de l’insurrection de décembre 1851. Déporté en Algérie, il ne fut gracié qu’en 1858.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33276, notice LANGLADE Jean. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Gard, série M 6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément