LAMBRY Jean-Jacques, Toussaint

Né le 22 mars 1795 à Saint-Mihiel (Meuse), mort le 14 décembre 1848 à Sablon (commune réunie plus tard à Metz) ; caissier dans une banque ; lieutenant-colonel de la garde nationale à Metz en 1848 ; républicain-démocrate ; franc-maçon.

Vers 1829, il s’affilia à la loge messine des « Amis de la Vérité », avec divers membres de l’opposition. Il devint membre du « Cercle républicain » fondé le 7 septembre 1848. Il présida le « Comité démocratique central de la Moselie », constitué pour appuyer la première candidature spécifiquement ouvrière, celle de Ronfort, dont il contresigna avec Sosthène Dieu la profession de foi pour l’élection complémentaire du 26 novembre 1848 à la Constituante.
Le 29 novembre 1848, il présidait un banquet démocratique auquel assistèrent un millier d’ouvriers, banquet organisé pour appuyer la candidature de Ledru-Rollin à la présidence. À peine fut-on certain que Louis-Napoléon était élu, que Lambry, désespéré, se suicida. Ses obsèques, purement civiles, « symbolisèrent la défaite républicaine ». Son cercueil fut porté par des ouvriers et déposé au pied de l’arbre de la Liberté. Voir aussi Colson C.*
« L’Union des Travailleurs » organisa sur sa tombe, en février 1850, au moins deux réunions, qui déclenchèrent des poursuites contre ses dirigeants : Jaclard Nicolas, Mirandel Joseph, Ronfort Jean, et l’interdiction de cette organisation socialiste. Une banderole avait été fixée sur la croix ornant la tombe de Lambry ; elle portait ces mots : « Non, jamais les vils apôtres de l’esclavage n’oseront approcher de ces restes chéris. Nous le jurons, leur souffle impur serait un outrage aux mânes immortelles de notre frère Lambry. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33226, notice LAMBRY Jean-Jacques, Toussaint, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 21 novembre 2017.

SOURCE : Arch. Mun. Metz, 2 I 137, 1 K 104. — H. Contamine, Metz et la Moselle, de 1814 à 1870, t. I, p. 273, pp. 431-432. — Barbe, Metz, Documents généalogiques.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément