LAIGNEAU

Maçon de Chartres. Il avait, le 8 octobre 1815, en compagnie d’autres maçons, chanté des chants et tenu des propos séditieux, dans un hameau du village de Champhol où ils travaillaient. Il fut condamné, le 28 novembre, à un an de prison. Voir Avril*, Delorme dit Gougis*, Loiseau dit Cadichon*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33151, notice LAIGNEAU , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Eure-et-Loir, série M, Police générale et administrative, Seconde Restauration, 2e liasse.

Version imprimable Signaler un complément