LADRÉ Claude

Doreur. Il appartenait depuis le 15 septembre 1854 à la « Fraternité universelle » d’Hilaire Morin, société secrète socialiste qui fusionna avec la Marianne le 12 mars 1855. Il fut condamné, le 4 août 1855, à deux ans de prison, 100 F d’amende et cinq ans d’interdiction de droits civiques. Voir Ramade Isidore*, pour la Marianne. Pour la « Fraternité universelle », voir Morin Hilaire*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article33087, notice LADRÉ Claude, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/413, P. 1246.

Version imprimable Signaler un complément