KLINGER Joseph

Révolutionnaire d’Arbois (Jura). « Montagnard ». Pour calmer le peuple d’Arbois, très chaudement révolutionnaire et chez qui l’orgueil d’avoir inquiété le gouvernement de Louis-Philippe en avril 1834 comme Lyon et Paris, était grand, le commissaire du Gouvernement provisoire, Jules Grévy, nomma, le 18 mars 1848, Joseph Klinger et Joseph Bousson adjoints au maire républicain modéré. (Volume du Centenaire de la Révolution de 1848 dans le Jura, p. 130.) Voir Bousson Joseph*, Regnault d’Épercy Eugène*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32960, notice KLINGER Joseph, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
Version imprimable Signaler un complément