KLEIN Jacques

Né en 1819 à Kœnigsmacker (Moselle). Il travailla de 1844 à 1847 à Paris, rue Sainte-Avoye, et, en 1847-1848, rue Saint-Martin. Combattant de Février, il protégea de la dévastation les appartements du duc d’Orléans et commanda le poste n° 4 aux Tuileries jusqu’au 7 mars. Vice-président de la section de la Société des droits de l’Homme, rue Albouy, il se trouvait, le 24 juin, dans l’attroupement de la rue Beaubourg autour d’une barricade en construction, d’où partit le coup qui tua un lieutenant de la VIe légion. Puis il fut arrêté, près de la barricade, 9, rue Beaubourg, dont on supposait qu’il était le chef. On le trouva porteur de la médaille de la Société des droits de l’Homme, de six cartouches et d’un fusil. Le 26, il s’évada pendant le transfert des Tuileries au Fort. Mais le 17 juillet il était interrogé, ayant été repris. Transporté en Algérie, il fut interné en 1853 à Médéa.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32958, notice KLEIN Jacques , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 10852.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément