JOSEPH Pierre

Par Pierre Baudrier

Ancien lieutenant de la garde nationale. Condamné de Juin 1848.

Ancien lieutenant de la garde nationale. Condamné de Juin 1848. Transporté puis gracié. Dans le courant de 1856, il fut impliqué dans l’affaire de la société secrète dite des « Francs-Juges » qui prétendait se consacrer à la République universelle, démocratique et sociale. En réalité, il s’agissait d’une affaire montée par la police pour se débarrasser de quelques ouvriers trop actifs et de quelques membres du petit groupe d’opposants à l’Empire qui se réunissait chez Rogeard, rue des Maçons-Sorbonne, et parmi lesquels figuraient Lefort Henri, Loth et Roland Jean, le fils de Pauline Roland. (I. Tchernoff, Le Parti républicain au coup d’État et sous le Second Empire.) Voir Lefort Henri*, Loth*, Rogeard Auguste*, Roland Jean*
Alfred Sirven, dans ses Prisons politiques a dressé une petite liste de condamnés de l’affaire des « Francs-Juges » incarcérés à Sainte-Pélagie : « Ravez, Géraud, organisateurs de la société secrète ; - puis reniés tous deux, et pour cause, par leurs co-condamnés. Pouret . Léonard. Juin. Les frères Adam. Jacques. Dancé. Carier. François. Bémard. » Au tribunal ils étaient plus nombreux : Jean-Nicolas Adam, 33 ans, ouvrier tisseur, à Vaugirard ; Jean-François Adam, 58 ans, ouvrier tisseur, à Belleville ; Jules-Émile Bertrand, 26 ans, ouvrier sellier, Paris ; Auguste-François Garcey ; Pierre-Claude Dancé, 49 ans, cordonnier, à Montmartre ; Albunis Dubrenne, 50 ans, homme de peine, à Batignolles ; Sylvain Debrocas ; Joseph Drivon, 28 ans, tisseur de laine, à Paris ; Sylvain Debrosses, 38 ans, marchand des quatre saisons, à Batignolles ; Henri-René Drivon, 28 ans, commis, à Puteaux ; Charles-Victor Dumont, 34 ans, chaudronnier, à Batignolles ; Charles-Numance Enfer, 45 ans, ouvrier marbrier, à Paris ; Albert-Noël-Joseph François, 34 ans, ouvrier menuisier, à Paris ; Michel-Louis Georget, 33 ans, ouvrier passementier, à Paris ; Nicolas Jean, 39 ans, forgeron, à Ménilmontant ; Louis-Pierre Bastat, 42 ans, garçon perruquier, à Paris ; Augustin-Charles-Léonce Deliège, 37 ans, ouvrier couvreur, à Clichy ; Joseph Jacques, 31 ans, homme de peine au chemin de fer de l’Est ; Louis-Claude Juin, 39 ans, cordonnier, à La Chapelle ; Louis-Adrien Lamar, 23 ans, journalier, à La Chapelle ; Adrien-François Lacroix, 40 ans, imprimeur, à St-Ouen ; Louis-Pierre Monchablon, 30 ans, ouvrier fondeur, à Montmartre ; Jean-Pierre-Alexand. Michaud, 46 ans, serrurier, à Paris ; Jean-Pierre Pascal ; Charles Pérot, 34 ans, peintre en bâtiments, à Clichy ; Etienne André Ripert, 39 ans, chapelier, à Paris ; François Sullerot, 37 ans, menuisier, à Batignolles ; Jean-Baptiste Toussaint, 34 ans, mécanicien, à Clichy ; Nicolas-Victor Varinet, 39 ans, ouvrier chaudronnier, à Paris ; Pierre Joseph, 44 ans. zingueur, à Batignolles ; ; François-Jacques Desmoulin, 44 ans, ouvrier ébéniste, à Montmartre ; Eugène-Jean André, 24 ans, rentier ; Antoine-Marie Ravet, 38 ans, tisseur de soie, à Belleville ; Jean-Baptiste-Auguste Carlier, 37 ans, tourneur en cuivre, à La Chapelle-Saint-Denis ; Joseph-Louis-Guillaume Pourret, 38 ans, ouvrier passementier, à Paris ; Prosper-Félix Àucaigne, homme de lettres ; Bonnard, passementier-tisseur, à Paris ; Lebrun, ébéniste, à Paris ; Henri Lefort*, homme de lettres, à Plaisance (près Paris) ; Legas, 28 ans, passementier, à Belleville ; Eugène Léonard, 33 ans, camionneur, à La Villette ; Loth*, étudiant, à Paris ; Petit, tisseur-passementier ; Jean-François Rolland, professeur, à Paris [ROLAND Jean*] ; Vincent, ouvrier passementier. Voir Auguste Rogeard.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32844, notice JOSEPH Pierre par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 3 décembre 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 28 mai 1857.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément