JONTE Adolphe

Demeurant à Montbéliard, décédé au cours de l’année 1852. Il fut condamné à l’éloignement au début de l’année 1852, par la Commission mixte du Doubs, alors qu’il était en fuite. Il était « affilié aux socialistes ». Son décès est signalé dans un rapport ultérieur. (Roger Marlin, L’Épuration politique dans le Doubs après le coup d’État du 2 décembre 1851, Dôle, 1957.)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32837, notice JONTE Adolphe, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément