JOIRON Henri

Né en 1821 à Prémery (Nièvre). Ouvrier cordonnier,.

Ouvrier cordonnier, demeurant, 26, rue des Petits-Carreaux, à Paris, Henri Joiron fut arrêté le 5 juillet 1853 pour sa participation au complot de l’Opéra-Comique. Il fut condamné à 5 ans de prison. Voir Léon Ribault de Laugardière

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32814, notice JOIRON Henri , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 16 novembre 2016.

SOURCES : Arch. PPo., fichier alphabétique. — Gazette des Tribunaux, 7 et 8 novembre 1853, 17 novembre, 11 décembre. — Notes de Pierre Baudrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément