JOFFROY Claude

Jacobin d’Artonne (Puy-de-Dôme), de condition peu aisée. La Société populaire épurée le dispensa, le 10 prairial an II (30 mai 1794) du paiement de sa « contribution annuelle », mais l’admonesta en retour d’avoir à observer plus scrupuleusement le décadi. Voir Rouher* (père).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32809, notice JOFFROY Claude, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément