JEANRON Philippe-Auguste

Par M. Cordillot

Peintre français né le 10 mai 1808 à Boulogne-sur-Mer ; mort au château de Comborn (Corrèze) le 8 avril 1877 ; auteur d’articles virulents parus dans La Liberté sous la Monarchie de Juillet.

Fils d’un soldat chef d’atelier régimentaire au camp de Boulogne-sur-Mer, il passa quelques années dans les forges de la Haute-Vienne. Il monta à Paris vers 1828 pour s’y consacrer à la peinture et à divers travaux littéraires.
Ami du républicain Godefroy Cavaignac*, puis disciple de Buonarroti* et proche des néo-babouvistes, il prit part aux Trois Glorieuses. Au début de la Monarchie de juillet, il joua un rôle important dans le domaine de l’art en tant que président de la Société libre de peinture et de sculpture. Volontiers iconoclaste, il proclamait par exemple en 1832 : « on doit anarchiser l’art si on veut le sauver ».
Se tournant vers le journalisme, il contribua au journal La Liberté (dont 19 numéros parurent entre août 1832 et février 1833), et il s’y signala par ses attaques au vitriol contre les dirigeants du pays.
Son tableau Une scène de Paris (Musée des Beaux-Arts, Chartres), présenté en 1833 lui valut de nombreux éloges durant les années 1830 et lui fit une réputation d’artiste proche du peuple. Plus généralement, ses sujets étaient, par un réalisme anticipé, empruntés à la vie populaire, et servaient d’illustration aux nouvelles théories sur la peinture.
Le Gouvernement provisoire de la Deuxième République le plaça à la tête du Musée du Louvre. Jeanron organisa également au Tuileries l’Exposition libre. Il coordonna d’importants travaux d’aménagement du Louvre et s’occupa activement du classement des tableaux par ordre chronologique et par école.
Écarté de son poste en 1850, il fut pendant quelque temps directeur du Musée de Marseille avant d’être nommé, en 1863, correspondant de l’Institut.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32790, notice JEANRON Philippe-Auguste par M. Cordillot , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par M. Cordillot

SOURCES : G. Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, Paris, Hachette, 1858, 5e éd. — M. Rousseau, P.-A. Jeanron, 1808-1877. Peintre, écrivain, directeur des Musées nationaux, Thèse, École du Louvre, Paris, 1935. — Id., « Filippo Buonarroti et les artistes français sous la Monarchie de juillet », Revue des études italiennes, vol. 3 (1938), p. 159-169. — Neil McWilliam, Dreams of Happiness. Social Art and the French Left, Princeton, Princeton University Press, 1993.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément