JEANNIN Jules dit Perlé ou JANIN Jules, parfois JANIN-PERLET

Par Notice revue et complétée par Ph. Régnier

Né le 30 septembre 1808, à Paris. Saint-simonien.
Combattant de Juillet, comédien de profession, Jeannin apparut dans les rangs saint-simoniens à la fin de 1832, parmi ceux qui suivaient Barrault à Lyon : il fit partie du cinquième départ de l’« Armée saint-simonienne » (15 décembre 1832) et arriva à Lyon le 1er janvier 1833 pour y évangéliser les prolétaires. (Voir François Arlès-Dufour* et Adolphe Rigaud*). Quoiqu’ayant adhéré aux Compagnons de la Femme, Jeannin ne partit pas de Marseille avec ce groupe. Il arriva au Caire en août 1835 en compagnie de Judith Grégoire et Caroline Carbonel, pour fuir, semble-t-il, des poursuites judiciaires consécutives à un détournement d’argent. Il y fut engagé par le pacha comme professeur de français à l’école spéciale des traducteurs dirigée par Rifâ `a al Tahtâwî.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32784, notice JEANNIN Jules dit Perlé ou JANIN Jules, parfois JANIN-PERLET par Notice revue et complétée par Ph. Régnier, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par Notice revue et complétée par Ph. Régnier

SOURCES : Bibl Arsenal, Fonds Enfantin, en part. mss. 7 731/11, 7 735/42, 7 739/44, 7 753/9, 7 676/147, et Fonds Eichthal, 13 739/208. — Henry-René d’Allemagne, Les Saint-Simoniens 1827-1837, Paris, Gründ, 1930, in-4°, p. 327, 371, 379, 382.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément