JEANNE MARIE

En 1848, elle fut l’une des collaboratrices d’Eugénie Niboyet* au sein du journal L’Opinion des Femmes. D’autre part elle collabora activement au journal La Voix des femmes (1848) et à l’Almanach des Femmes (1852).
Cependant nous ne savons pas qui se cache derrière ce pseudonyme. Des recherches sont en cours pour l’identifier : selon Karen Offen, il s’agit peut-être de Jenny d’Héricourt* ; Michèle Riot-Sarcey nous indique qu’il peut également s’agir de Jeanne Marie Monniot.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32782, notice JEANNE MARIE, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 21 novembre 2009.

SOURCES : Karen Offen « Qui est Jenny d’Héricourt ? une identité retrouvée », Bulletin de la société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle, 1987 — Michèle Riot-Sarcey, La démocratie à l’épreuve des femmes, Albin Michel, Paris, 1994. — Notes de Laurence Dupérier.

Version imprimable Signaler un complément